« Dis Papa, c’est quoi le travail ? »
Cette question, posée par mes enfants de 5 ans, je sais y répondre 😉
Par contre, je ne sais répondre à la question du « comment je vais travailler ? »…


En 2021, on n’a jamais autant parler des nouvelles formes de travail, du « futur of work ».


Car définitivement, nous sommes dans une époque de transition sur tous les sujets, y compris le travail. Les envies de nouvelles façon de travailler sont de plus en plus présentes (il ne se passe pas une semaine sans que je passe une ou deux heures avec des femmes & des hommes, de 20 à 50 ans, qui m’interrogent sur mon parcours, car ils se questionnent sur leurs envies pros).

  • On parle de plus en plus de la semaine de 4 jours (très bon article sur le sujet des Echos : https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/de-plus-en-plus-de-pme-testent-la-semaine-de-quatre-jours-1371490) ,
  • La question du télétravail est au coeur du quotidien des RH et des managers, 
  • Les indépendants en micro entreprises représentent désormais  10% de la pollution active, 
  • L’équilibre de vie, la parentalité et le bien être au travail deviennent des enjeux majeurs, 
  • Le recours aux freelance par les entreprises sont de plus en plus nombreux (avec la question pour les entreprises de comment attirer les talents freelance et « bien » fonctionner avec eux – sujet que je vais surement traiter prochainement dans un article ou une conférence),
  • Les journées de 3h de travail (thème du le livre « Paresse pour tous », très intéressant) sont présentées comme une des solutions pour un mieux vivre ensemble dans un écosystème positif (plus de temps pour les autres, la planète, soi, …) .

Alors… Comment on va travailler demain ? Je ne sais pas ! 


Mais je vois plusieurs pistes de réflexion enthousiasmantes (mais qui peuvent faire « peur » tellement elles ré-inventent un modèle que l’on connait depuis des décennies).


Finalement, toutes ces pistes témoignent d’une envie forte de liberté et de sens. Elles sont réelles et ne peuvent être niées ou balayées d’un revers de main.


Pour autant, ces envies individuelles sont à combiner avec la réalité d’une organisation collective. Il s’agit de re-connecter le « MOI » et le « NOUS ».
Et c’est là, à mon sens, l’enjeu de réflexion des prochains mois. 


Réussir à imaginer un fonctionnement qui intègre la co-responsabilité (celle de l’organisation et celle de l’individu).

Gagner en souplesse pour que chacun puisse s’y retrouver (et se retrouver), dans un cadre partagé où l’on vise la contribution réelle plus que le présentéisme, l’autonomie, la confiance & l’entreprenariat plus que le contrôle, le sens & l’engagement en plus de l’unique résultat financier.


Il y a du taff, on est d’accord !

Mais c’est tellement stimulant d’imaginer ce nouveau monde du travail, pour nous & nos enfants. Un monde du travail plus juste, plus épanouissant, plus créatif…


Et selon vous ? Il ressemblera à quoi le travail de demain ?

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :